EACF-Fontaines
École du chiot, Éducation canine, Agility, Attelage

Categories

Accueil > Agility > Agility compétition > Résultats 2019 > Montret, 28 juillet 2019

28 juillet 2019

Montret, 28 juillet 2019

Dominique Prin
Le juge du concours

Le concours de Montret est très recherché par les agilitistes bourguignons et ceux des régionales voisines par la qualité des juges qu’ils invitent pour animer leurs concours annuels. Cette année c’est Dominique Prin , qui avait co-animé la semaine dernière l’Avallon Cup 2019, et qui en a profité pour prolonger ses vacances en Bourgogne avant de reprendre le travail début août. Il a posé des parcours déjà testés en octobre 2017 dans sa régionale. Comme tous ses parcours, ils sont fluides mais contiennent de nombreux pièges où sont tombés plus de la moitié des concurrents ... et nos fontenois n’ont pas fait exception !


Survoler l’image pour mettre en pause.

Les schémas des parcours posés par Dominique Prin Les schémas des parcours posés par Dominique Prin Les schémas des parcours posés par Dominique Prin Les schémas des parcours posés par Dominique Prin

Loumy

Loumy qui a eu la chance d’avoir son engagement retenu malgré la longue liste d’attente qu’on été obligé d’établir les organisateurs devant l’attrait du concours (plus de 125 demandes pour un concours limité à 100 concurrents). Mais avec peu d’entraînement ces derniers temps et pas beaucoup de concours à son actif Loumy a eu du mal a retrouver ses marques au début du concours. Au jumping de l’après-midi avec un qualificatif "Très bon" et sans dépassement de temps, elle a fait plaisir à sa maîtresse qui commençait à désespérer.


Laïka

Laïka n’est tombé dans aucun des pièges du concours et s’il y avait eu un cumul des épreuves de la journée, ne doutons pas qu’elle aurait été dans les meilleurs chiens du concours. Au jumping, elle se permet même de faire un podium pour un parcours sans pénalité avec une vitesse honorable de près de 3,80m/s .... et si la maîtresse améliore encore sa conduite et se pose moins de question sur son positionnement pour déjouer les pièges des parcours , c’est sûrement une équipe qui collectionnera les podiums.


Lasko

Lasko toujours parmi les plus rapides du concours, mais encore avec la malchance de faire chuter des barres. C’est le scénario de l’épreuve du grade 1 qui pourtant ne comportait pourtant que six sauts (il y avait au programme 168m avec 15 obstacles) et Lasko a fait chuter 2 barres ... dommage. On pouvait penser que l’après-midi avec l’arrêt des pluies et un terrain beaucoup plus sec, Lasko serait plus à l’aise pour négocier les obstacles. Erreur, il a encore fait chuter 2 barres dans un temps de parcours record à moins d’une seconde du vainqueur de l’épreuve.


Lou’Ka

Lou’Ka c’était pas bien sa journée, pourtant les parcours étaient aérés (le terrain d’évolution de 30m par 40m permettait que les obstacles ne soient pas collés les uns aux autres et le juge n’a jamais mis plus de 19 obstacles sur ses parcours des épreuves "standard") mais Lou’Ka s’est impatienté des directives et dans ce cas il tourne sur lui-même pour quémander les renseignements. Le juge, qui n’a pas laisser passer une faute de la journée, a compté un refus à chaque demi-tour devant l’obstacle, et comme 3 refus valent une élimination, Lou’ka a collectionné les éliminations.


Loustic

Loustic Bien qu’il ait obtenu en 2016 son brevet d’agility avec Dominique Prin, Loustic n’aime guère ses parcours (60% d’éliminés sur les 4 concours déjà fait sur les parcours de Dominique Prin). On pouvait penser qu’avec ses résultats de cette année et ses deux victoires au dernier concours fin juin à Messigny Vantoux, il pourrait conjurer le mauvais sort. Il n’en fut rien et si sous la pluie matinale il termine son parcours dans un bon temps mais malheureusement avec une pénalité, aux autres épreuves il est tombé dans les pièges comme un débutant.

Les photos du diaporama – Cliquez sur une vignette pour ouvrir le diaporama.