EACF-Fontaines
École du chiot, Éducation canine, Agility, Attelage

Categories

Accueil > Agility > Agility compétition > Résultats 2018 > Montret, 29 juillet 2018

29 juillet 2018

Montret, 29 juillet 2018

Des parcours aux nombreux tunnels

C’était la seconde édition du concours de Montret organisé par le club canin Montretois sur le terrain multi-sports municipal. Christian Guillemard qui est décédé récemment d’une maladie aiguë devait co-animer ce concours avec Alain Nicaise. Un hommage posthume lui a été rendu avant l’ouverture du concours. La météo annonçait une journée torride avec plus de 33°C à l’ombre l’après-midi et la consigne était de garder les chiens à l’ombre et au frais le plus possible pour qu’ils puissent concourir dans les meilleurs conditions. Pour éviter des efforts inutiles, le juge a placé de nombreux tunnels sur ses parcours en remplacement des sauts (le règlement 2018 ne limitant plus l’emploi des tunnels dans les parcours d’agility). 5 chiens du club étaient inscrits au concours.


Laïka et Florence

Après une erreur de parcours à la première épreuve, Laïka a fait un parcours sans faute à l’épreuve du grade 1. Manque de chance, une pénalité de temps pour dépassement du TPS (temps de parcours standard) ne lui a pas permis d’obtenir une nouvelle partie de brevet. Le chien sûrement était incommodé par la chaleur car un dépassement de temps encore plus conséquent au jumping lui a valu une élimination pour dépassement du TMP (temps maximal de parcours ) de plusieurs secondes.


Lasko et Clément

Lasko, n’a pas semblé être incommodé par la chaleur, il a fait une première épreuve en pulvérisant le temps de parcours à plus de 5 m/s mais, même s’il n’y avait pas beaucoup de haies sur le parcours, il a néanmoins fait tomber quelques barres et termine l’épreuve loin dans le classement avec seulement un qualificatif "bon". C’est un peu le même scénario à l’épreuve du grade 1, mais il termine à la troisième place de cette épreuve. Il s’élimine au jumping sur un passage technique que bon nombre de concurrents n’ont pas su négocier (48% d’éliminés à cette épreuve).


Loustic et Christian

Loustic, après un départ en dilettante au début de la première épreuve, il accélère à la faveur des tunnels et termine sans faute avec un bon chrono. Ce parcours sans pénalité lui octroie une seconde place à l’épreuve. Avec une pénalité à l’épreuve du grade 2 sur une mésentente pour le franchissement d’une haie à revers, il obtient quand même le dernier qualificatif "excellent" qu’il lui manquait pour défendre son titre de champion de bourgogne en 2019. Au jumping un parcours sans pénalité lui permet de terminer meilleur chien de sa catégorie sur le cumul des résultats des épreuves "standard".


Lou’ka et Martine

Lou’ka, toujours difficile à maîtriser en compétition a encore alterné le bon et le moins bon. On pouvait penser qu’avec un nombre limité de haies et la multiplication des tunnels ce serait bénéfique pour lui, mais il n’a pas su en profiter. A l’épreuve de l’agility standard il termine tout juste dans le TPS mais avec des pénalités de parcours. Au grade 1, il échappe au contrôle de sa maîtresse et franchis un obstacle dans le mauvais sens. Au jumping il n’a pas su négocier le passage technique qui a éliminé bon nombre de concurrents.


Néo et Thierry

Pour Néo cette journée avec son petit contingent de haies devait être optimisée, mais il n’en fut rien, à l’épreuve de l’agility standard il a fait tomber plusieurs barres. Heureusement que les règles de conception des épreuves d’agility ont évoluées cette années (un obstacle ne doit pas être emprunté à nouveau sans un intervalle de 6 sauts intermédiaires) car en détruisant le troisième obstacle du parcours, il aurait été éliminé si celui-ci devait être franchis à nouveau. Au grade 1 comme au jumping, s’il s’est bien déjoué des pièges, des chutes de barres l’ont privé d’un bon classement.

Les photos du diaporama – Cliquez sur une vignette pour ouvrir le diaporama.